Matériel et accessoires,  Photographie culinaire

Photographie culinaire : quel appareil photo ?

Quel matériel choisir pour la photographie culinaire ?

Je vais vous être d’une aide monumentale : ça dépend. Plus sérieusement, il existe de nombreux types d’appareils photo qui répondent tous à des situations et des besoins différents.

Des termes techniques vont être utilisés sur cet article, je vous conseille donc de lire mon article Petit lexique des termes techniques en photographie avant celui-ci.

Votre téléphone

Crédit photo : samsung.com

Si c’est un smartphone en tout cas. De nos jours, c’est d’ailleurs probablement l’appareil photo de prédilection de la majorité des gens.

– Pratique et peu encombrant : il tient dans votre poche (à peu près).

– Gratuit : vous l’avez déjà, rien à acheter en plus.

– Qualité d’image faible, voire carrément horrible si l’appareil photo de votre smartphone n’est pas de bonne qualité (et peu le sont).

– Peu polyvalent : l’absence d’objectif interchangeable vous oblige à avoir toujours la même focale ; le zoom numérique intégré diminue la qualité de l’image lorsqu’il est utilisé.

– Absence de réglages poussés : au mieux, vous pourrez régler la balance des blancs et la sensibilité ISO. Qui dit pas d’objectif à proprement parler dit impossible de régler l’ouverture et la vitesse.

Pour moi, un smartphone est davantage un outil utile qu’un véritable appareil photo. Il est très pratique à transporter et peu donc vous permettre d’exercer votre œil (vous entraîner à la composition de vos images par exemple) n’importe où. Prendre des photos au restaurant, en faisant votre marché ou en voyage, tout cela est possible avec un smartphone.

Mais à moins d’avoir un smartphone qui possède un très bon appareil photo (vous pouvez trouver des guides comparatifs un peu partout sur internet), vous aurez beaucoup de mal à obtenir quoi que ce soit d’exploitable pour votre blog. Et même dans le cas où l’appareil photo est performant, vous serez vite limité par le manque de polyvalence et l’absence de réglages poussés.

C’est cependant un bon début et vous pouvez obtenir de bons clichés pour les réseaux sociaux avec un smartphone performant (les modes « portrait » ou « food » inclus dans certains smartphones haut de gamme – iPhone et Samsung notamment – qui permettent de simuler la profondeur de champ peuvent donner des résultats intéressants).

Un compact

Crédit photo : nikon.fr

Si vous n’en avez pas, vos parents en ont probablement un qui traîne quelque part. L’appareil photo compact est un bon moyen de se familiariser avec les réglages et les différents modes d’un appareil photo.

– Pratique et peu encombrant : comme le smartphone, l’appareil compact sait rester discret.

– Coût modéré : dans le monde des appareils photos, les compacts sont les plus abordables.

– Présence de réglages poussés : les appareils compacts « experts » sont équipés d’une molette permettant de changer le mode de prise de vue (P : automatique programmé, A : priorité ouverture, S : priorité vitesse, M : manuel). Vous pouvez donc régler l’ouverture et la vitesse en plus de la balance des blancs et de la sensibilité ISO.

– Qualité d’image moyenne : la qualité de l’image dépend du prix. Un appareil compact a un tout petit capteur (généralement Micro 4/3, à l’exception de certains compacts) ce qui limite votre contrôle de la profondeur de champ et donc la qualité esthétique de l’image finale.

– Peu polyvalent : le problème est le même que pour un smartphone ; l’absence d’objectif interchangeable vous oblige à avoir toujours la même focale ; le zoom numérique intégré diminue la qualité de l’image lorsqu’il est utilisé.

C’est avec un compact que j’ai commencé à m’intéresser à la photographie. Si vous ne souhaitez pas investir trop d’argent dans la photographie pour le moment (si vous pouvez vous en faire prêter un c’est encore mieux), le compact vous permettra de découvrir la plupart des réglages poussés et l’influence qu’ils ont sur vos photos.

Le compact est moins intimidant pour un débutant qu’un gros reflex et va vous permettre d’oser prendre des photos dans toutes les situations et de développer votre créativité.

Cependant, comme avec le smartphone, vous serez limité par l’absence d’objectif interchangeable. Le tout petit capteur d’un compact limitera votre contrôle de la profondeur de champ (le flou d’arrière-plan) et vos photos manqueront de relief.

Quelques exemples de compacts « experts » : Nikon Coolpix A900, Sony DSC-HX60B

Un hybride

hybride-sony

Crédit photo : sony.fr

L’appareil photo hybride est un intermédiaire entre le compact et le reflex. Les objectifs de ce type d’appareil sont interchangeables. À la différence d’un reflex, il ne possède pas de miroir.

– Bonne qualité d’image : la qualité d’image est bien meilleure avec un hybride qu’avec un compact ou un smartphone. Les bons appareils hybrides ont généralement des capteurs APS-C ou 24×36 (plein format), comme les reflex. Les performances sont souvent équivalentes à celle d’un reflex.

– Pas trop encombrant : le corps de l’appareil nu pèse moins lourd que celui d’un reflex, notamment du fait de l’absence de miroir, cependant certains objectifs pour hybride sont aussi encombrants que les objectifs de reflex.

– Bonne polyvalence : les objectifs sont interchangeables. Même si la gamme est plus ou moins fournie selon les marques, vous pouvez faire face à de très nombreuses situations.

– Présence de réglages poussés : vous retrouverez la majorité ou tous les réglages nécessaires pour prendre le contrôle de votre appareil.

– Coût et rapport qualité/prix : un hybride peut vous coûter moins cher qu’un reflex mais représente quand même une certaine somme. Le rapport qualité/prix n’est pas toujours des plus intéressants.

– Autonomie moyenne : la batterie d’un hybride possède une autonomie moins bonne que celle d’un reflex.

Les appareils hybrides sont de plus en plus populaires auprès des amateurs comme des professionnels. Un bon appareil hybride offrira des performances similaires à un reflex.

La différence principale réside dans le fait que l’hybride ne possède pas de miroir et renvoie donc un aperçu numérique de l’image finale à travers le viseur. Avec un reflex, lorsque vous regardez dans le viseur, vous regardez à travers l’objectif via un système de miroir. Les différences entre ces deux systèmes de prévisualisation sont minimes et c’est plus une question de préférence qu’autre chose.

L’hybride est plus compact et léger que le reflex pour une qualité d’image équivalente. Cependant la technologie reste relativement récente et vous obtiendrez une meilleure qualité d’image et plus de fonctionnalités avec un reflex d’entrée de gamme qu’avec un hybride au même prix. L’hybride peut cependant devenir un très bon choix dans le futur, quand la technologie se sera vraiment démocratisée et que les prix auront baissé.

Quelques exemples d’hybrides : Sony ILCE-6000LB, Panasonic Lumix DMC-GF7

Un reflex

reflex-nikon

Crédit photo : nikon.fr

C’est l’appareil pour professonniels et amateurs avertis par excellence. Il possède la meilleure qualité d’image et le plus de fonctionnalités.

– Excellence qualité d’image : un reflex possède une très bonne qualité d’image, qui varie évidemment en fonction du prix. Il possède un capteur APS-C ou 24×36 (plein format).

– Grande polyvalence : les objectifs sont interchangeables et vous permettent de faire face à toutes les situations.

– Présence de réglages poussés : vous retrouverez tous les réglages nécessaires pour prendre le contrôle de votre appareil.

– Coût élevé : un reflex coûte cher, même si le rapport qualité/prix est bon chez les grandes marques (Nikon, Canon).

-Encombrant : le corps du reflex et l’objectif attaché peuvent vite arriver à plusieurs kilos.

J’utilise actuellement un reflex Nikon D300s qui possède un capteur APS-C (je compte passer au plein format dès que les finances le permettront), je suis donc bien placée pour vous en parler.

Un reflex possède une excellence qualité d’image et toutes les fonctionnalités dont vous avez besoin. Vous pouvez régler l’ouverture, la vitesse, l’exposition, la balance des blancs, la sensibilité ISO… et prendre le contrôle total de votre image. Il vous permet aussi de prendre des photographies au format RAW (ce qui n’est pas le cas avec tous les hybrides), ce qui est très important pour pouvoir tirer le maximum de vos photos au moment de les retoucher.

Il est plus encombrant que les autres types d’appareils photo, mais c’est aussi ce qui permet une meilleure prise en main. Un reflex neuf est par contre un véritable investissement.

Quelques exemples de reflex : Nikon D3400 (entrée de gamme, capteur APS-C), Nikon D750  (plein format)

Quel appareil choisir en définitive ?

Si vous souhaitez vous mettre sérieusement à la photographie mais que votre budget est limité, mon conseil est le suivant : commencez dès à présent à travailler les bases de la prise vue (composition, mise en scène, éclairage) avec les moyens du bord, c’est à dire votre smartphone ou un compact emprunté à quelqu’un.

Quand vous vous sentirez à l’aise, investissez dans un bon reflex d’occasion. Vous pouvez facilement trouver un bon vieux Nikon D90 (capteur APS-C) d’occasion pour moins de 400€, c’est à dire pour le prix d’un compact « expert » ou de deux tiers d’hybride… pour des performances bien meilleures ! Ces reflex ont quelques années au compteur mais ont fait de très belles photos pendant des années et sont toujours capables de les faire, pour une fraction du prix d’origine.

Si vous avez les moyens, faites vous plaisir et offrez-vous directement un reflex plein format (24×36), vous le garderez pendant de nombreuses années. Qui plus est, un appareil plein format permettra, pour une même photo, d’avoir une profondeur de champ plus faible (et donc un arrière-plan plus flou) à ouverture égale, ce qui est très important en photographie culinaire.

Cet article contient des liens d’affiliation vers Amazon.fr. Le prix des produits proposés via ces liens ne change pas pour vous mais vos achats me permettent de gagner une petite commission. Voir mes mentions légales pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.